Inicio / Lectio Divina del día - Whatsapp Cristonautas / Evangelio del día – Lectio Divina Mateo 20, 20-28

Evangelio del día – Lectio Divina Mateo 20, 20-28

Lectio Divina por Grégory Chrerime de Haití

Invocation au Saint-Esprit :
Esprit saint, Dieu d’amour, de lumière et de force, Merci pour les merveilles que tu accomplis tous les jours pour le bonheur des hommes ; Merci pour ce qui arrive dans ma vie ; Viens en moi esprit consolateur ; Guide moi, éclaire moi, fortifie moi, sanctifie moi, guéris-moi, rends moi docile à la volonté de Dieu le père par Jésus le christ mon sauveur.
Amen !
Lecture
l’Évangile (Mt 20,20-28):
Alors la mère de Jacques et de Jean, fils de Zébédée, s’approcha de Jésus avec ses fils et se prosterna pour lui faire une demande. Jésus lui dit : «Que veux-tu?». Elle répondit : «Voilà mes deux fils : ordonne qu’ils siègent, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ton Royaume». Jésus répondit : «Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire à la coupe que je vais boire?». Ils lui dirent : «Nous le pouvons». Il leur dit : «Ma coupe, vous y boirez ; quant à siéger à ma droite et à ma gauche, il ne m’appartient pas de l’accorder ; il y a ceux pour qui ces places sont préparées par mon Père».
Les dix autres avaient entendu, et s’indignèrent contre les deux frères. Jésus les appela et leur dit : «Vous le savez : les chefs des nations païennes commandent en maîtres, et les grands font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi : celui qui veut devenir grand sera votre serviteur ; et celui qui veut être le premier sera votre esclave. Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude».
Acclamons la Parole de Dieu
Nous rendons grâce à Dieu
Méditons ensemble la Parole de Dieu
L’épisode que nous raconte ce passage de l’Évangile nous met face à une situation qui arrive assez souvent dans les diverses communautés chrétiennes. En effet, Jean et Jacques ont fait preuve de générosité en abandonnant leur maison et leurs filets de pêche pour suivre Jésus. Ils ont entendu le message du Seigneur annonçant un Royaume et offrant la vie éternelle, mais ils n’arrivent toujours pas à comprendre la dimension de ce que propose le Seigneur et c’est pour cela que leur mère demande quelque chose de bon mais qui reste au niveau des aspirations purement humaines : «ordonne qu’ils siègent, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ton Royaume». (Mt 20,21)
De la même manière, nous entendons et suivons le Seigneur, comme l’ont fait les premiers disciples, mais parfois nous n’arrivons pas à saisir l’exactitude de son message et nous nous laissons emporter par des intérêts personnels ou des ambitions à l’intérieur de l’Église. Nous oublions qu’en acceptant le Seigneur, nous devons nous donner à Lui entièrement et avec confiance, que nous ne pouvons pas penser à obtenir la gloire sans accepter d’abord la croix.

La réponse de Jésus met précisément l’accent sur cet aspect: pour faire partie de son Royaume, l’important c’est d’accepter de boire de la même «coupe» (cf. Mt 20,22), c’est-à-dire, être prêts à donner nos vies pour l’amour de Dieu et nous consacrer au service de nos frères, avec la même attitude miséricordieuse que Jésus. Dans sa première homélie, le pape François souligné que pour suivre le chemin de Jésus il faut porter sa croix, car » Quand nous marchons sans la Croix, quand nous édifions sans la Croix, quand nous confessons un Christ sans Croix, nous ne sommes pas des disciples du Seigneur.»
Suivre Jésus exige, par conséquent, une grande humilité de notre part. Depuis le baptême nous avons été appelés à être ses témoins afin de transformer le monde. Mais nous ne réussirons cette transformation que si nous pouvons être les serviteurs des autres, dans un esprit de grande générosité et de dévouement, mais toujours dans la joie de suivre le Seigneur et de faire ressentir sa présence.
Meditación la Palabra de Dios
Jesús es puesto a prueba por «algunos escribas y fariseos» (Mt 12,38; cf. Mc 10,12), que se sienten amenazados por la persona de Jesús, no por razones de fe, sino de poder. Con miedo a perder su poder, procuran desacreditar a Jesús, provocándolo. Estos “algunas” muchas veces somos nosotros mismos, cuando nos dejamos llevar por nuestros egoísmos e intereses individuales. O también cuando miramos a la Iglesia como una realidad meramente humana y no como un proyecto del amor de Dios hacia cada uno de nosotros.
La respuesta de Jesús es clara: «Ninguna señal les será dada» (cf. Mt 12,39), no por miedo, sino para enfatizar y recordar que las “señales” son la relación de comunicación y amor entre Dios y la humanidad; no se trata de una relación de intereses y poderes individuales. Jesús recuerda que hay muchas señales dadas por Dios; y que no es provocándole o chantajeándole cómo se consigue llegar a Él.
Jesús es la señal más grande. En este día la Palabra es una invitación para que cada uno de nosotros comprenda, con humildad, que sólo un corazón convertido, vuelto hacia Dios, puede acoger, interpretar y ver esta señal que es Jesús. La humildad es la realidad que nos acerca no solamente a Dios, sino también a la humanidad. Por la humildad reconocemos nuestras limitaciones y virtudes, pero sobre todo vemos a los otros como hermanos y a Dios como Padre.
Como nos recordaba el Papa Francisco, « ¡El Señor es verdaderamente paciente con nosotros! No se cansa nunca de recomenzar desde el inicio cada vez que nosotros caemos». Por eso, a pesar de nuestras faltas y provocaciones, el Señor está con los brazos abiertos para acoger y recomenzar. Procuremos, por tanto, que nuestra vida, y hoy en particular, esta palabra se haga realidad en nosotros. La alegría del cristiano está en ser reconocido por el amor que se ve en su vida, amor que brota de Jesús.
Prière
Seigneur Dieu, protecteur de tous ceux qui se confient en toi, sans toi rien n’est solide et rien n’est sûr; nous t’en prions, accorde-nous des signes de ta miséricorde pour que nous puissions tenir bon dans les épreuves du temps présent, sans perdre jamais l’espérance des biens que tu nous as promis en Jésus-Christ, notre Seigneur.

A l’occasion de la mémoire de l’apôtre Jacques : Dieu d’amour, tu as appelé l’apôtre Jacques à tout quitter pour suivre le Christ, jusqu’à donner sa vie; accorde‐nous de mener une vie qui te plaise et de te servir dans la paix du cœur, Dieu béni pour les siècles des siècles.
Contemplation
Cantique 49-14 (du recueil Alléluia) Dieu trois fois saint
Une Action qui correspond a l’évangile de ce matin
En ce jour où l’Église fête saint Jacques, l’un des douze apôtres de Jésus-Christ. Il est nommé « Jacques, fils de Zébédée », je réciterai un chapelet pour les chrétiens persécutés des pays du Golfe Persique et Les Jeunes du Venezuela.
Acción
En este día en que la Iglesia celebra Santiago, uno de los doce apóstoles de Jesucristo. Se nombra «Jacques, hijo de Zebedeo,» recito un rosario por los cristianos perseguidos de los países del Golfo Pérsico y por los pueblos de Venezuela.
🙏Jesus, qu’il me semble difficile parfois de m’oublier moi-même pour me mettre au service. Si cela me semble si difficile, peut-être est-ce parce que c’est trop facile. Il me suffit d’ouvrir mon cœur et de te laisser y régner. Seigneur, permets que je t’ouvre mon cœur tout grand. Amour du Cœur de Jésus, enflamme mon cœur ! Gravir la montagne me semble impossible ; pourtant, je peux faire un pas, puis un autre. Je veux te suivre et c’est toi qui me mèneras jusqu’aux hauteurs de ta saintet

Acerca de Gregory Cherisme

Ver tambíen

Evangelio del día – Lectio Divina Juan 15, 18-21

Lectio Divina Jorge Alberto Ortiz – Colombia 🇨🇴 0. Invocación al Espíritu Santo 🕊 Veni …

0 0 Votos
Article Rating
Subscribe
Notify of
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nos gustarían tus opiniones, por favor comenta.x
()
x
× WhatsApp / Cristonaut@s - Clic aquí